L'eau de pluie



Sous certaines conditions de collecte et de traitement, l’eau de pluie est de qualité comparable à celle du service public et elle est disponible de manière gratuite. Elle peut être utilisée après un traitement simple et peu onéreux.

Deux types de traitements : exploitation partielle ou totale

Avec un traitement partiel, on peut utiliser l’eau de pluie NON-POTABLE vers les points de distribution comme le lave-linge, les WC, les robinets de service et d’arrosage et le lave vaisselle. Le traitement de l’eau consiste uniquement en une filtration à 5µ au charbon actif. Avec cette option, une économie de 50 à 60 % sur la facture d’eau peut être réalisée. Avec un traitement complet, on utilisera l’eau de pluie dans la totalité de l’habitation. Le traitement consiste à débarrasser l’eau de toutes les impuretés présentes ainsi que la plupart des retombées atmosphériques. Une double filtration de 20µ et 5µ sont nécessaires ainsi qu’un traitement au ‘’Carbon-Block’’, spécifique à l’eau de pluie. L’eau a ensuite les qualités nécessaires pour bénéficier d’une stérilisation efficace. On utilise alors un système de stérilisation en inox 316L, déjà bien éprouvé en milieu hospitalier pour parer aux différents problèmes rencontrés dans ce milieu, les Ultraviolets. La fréquence, elle aussi spécifique à l’eau de pluie, de ces UV, permet la destruction de l’ADN des germes, virus pouvant être présents dans l’eau, ainsi que la prolifération des micros algues. L’eau de pluie a maintenant toutes les qualités d’une eau potable en gardant ses particularités encalcium et magnésium, ainsi que l’absence totale de l’odeur de l’eau ayant stagné et le mauvais goût pouvant en être généré. Avec ce type de redistribution, l’économie réalisée sur la facture d’eau peut aller jusqu’à 100%.