Bienvenue !



Récupération de l'eau de pluie

La récupération de l'eau de pluie est réalisée par les gouttières du toit, le stockage dans une citerne, pompage et filtration puis alimentation d'un réseau non potable: arrosage, chauffage, chasses d'eau, lavage linge et vaisselle, douche, outillage industriel, etc.

Ses principaux atouts sont les suivants :

  • importantes économies d'eau potable
  • écrêtement des eaux de pluie
  • économies sur vos factures d'eau (amortissement 2 à 10 ans selon consommation et configuration).

Aspects techiques

Mise en oeuvre

De 300 litres à 10000 litres, la récupération des eaux de pluie alimente votre arrosage de jardin ou l'utilisation d'eau dans les toilettes ou en lave-linge.

De nombreuses aides existent pour l'installation de cuves de récupérations d'eau de pluie.

Exemples type d'installations de gestion de l'eau

  • Installations de cuves de récupération d'eau de pluie
  • Systèmes d'arrosage et de pompage,
  • Fontaines, bassins, douches extérieures...

La capacité de la cuve

La capacité de la cuve dépend du nombre d’utilisateurs, du type de distribution, de la surface de toiture. Dans cette cuve, on installe un capteur de niveau, permettant une bascule automatique en eau de ville en cas de manque d’eau dans la citerne, ainsi qu’une canne plongée équipée d’un clapet/crépine INOX, et d’un tuyau d’aspiration de diamètre allant de 32 mm à 50 mm, selon la distance à pomper. 

Ce tuyau d’aspiration est passé dans un fourreau de diamètre 95 mm allant de lacuve jusque la pénétration dans la maison. L’assainissement du pavillon peut maintenant être réalisé de cette manière, lorsqu’il va pleuvoir, le remplissage de la cuve pourra s’effectuer durant la construction de la maison et l’eau se stabiliser.Nous pourrons ensuite passer à l’installation du matériel nécessaire au pompage, traitement et filtration en vue de la distribution pour utilisation.

Deux types de traitements : exploitation partielle ou totale

Avec un traitement partiel, on peut utiliser l’eau de pluie NON-POTABLE vers les points de distribution comme le lave-linge, les WC, les robinets de service et d’arrosage et le lave vaisselle. Le traitement de l’eau consiste uniquement en une filtration à 5µ au charbon actif. Avec cette option, une économie de 50 à 60 % sur la facture d’eau peut être réalisée. Avec un traitement complet, on utilisera l’eau de pluie dans la totalité de l’habitation. Le traitement consiste à débarrasser l’eau de toutes les impuretés présentes ainsi que la plupart des retombées atmosphériques. Une double filtration de 20µ et 5µ sont nécessaires ainsi qu’un traitement au ‘’Carbon-Block’’, spécifique à l’eau de pluie. L’eau a ensuite les qualités nécessaires pour bénéficier d’une stérilisation efficace. On utilise alors un système de stérilisation en inox 316L, déjà bien éprouvé en milieu hospitalier pour parer aux différents problèmes rencontrée dans ce milieu, les Ultraviolets. La fréquence, elle aussi spécifique à l’eau de pluie, de ces UV, permet la destruction de l’ADN des germes, virus pouvant être présents dans l’eau, ainsi que la prolifération des micros algues. L’eau de pluie a maintenant toutes les qualités d’une eau potable en gardant ses particularités encalcium et magnésium, ainsi que l’absence totale de l’odeur de l’eau ayant stagné et le mauvais goût pouvant en être généré. Avec ce type de redistribution, l’économie réalisée sur la facture d’eau peut aller jusqu’à 100%.

Pompage

Pour les systèmes de pompage, il est possible d'opter pour une pompe inox multicellulaire autorégulée, davantage qu'unsurpresseur traditionnel, source de prolifération de germes et bactéries en son réservoir. En plus de l’encombrement réduit, et de son faible bruit, ses qualités de débit, jusque 6000 litres par heure et d’une pression 4.2 bars, cette pompe permet, par sa régulation électronique, de bénéficier d’une pression constante, gage de confort, de silence et de compacité. La bascule automatique, asservie par le capteur de niveau installé dans la cuve, est conforme aux normes obligatoires, un disconnecteur d’eau permet ce by-pass.